Comment espionner un téléphone portable ?

Le Logiciel espion telephone est largement utilisé pour surveiller les téléphones mobiles à distance. Il permet d’Espionner les SMS, de consulter les emails et les conversations téléphoniques. Il permet également d’accéder aux photos ainsi qu’aux conversations sur des réseaux sociaux comme Facebook, Viber, ou meme WhatsApp.

Est-ce possible d’installer un Logiciel espion telephone à distance ?

Pour l’instant, il n’est pas possible d’installer un logiciel d’espionnage téléphonique à distance. Il est donc nécessaire d’avoir le smartphone entre les mains pour pouvoir exécuter l’installation. Dans la pratique, l’espion doit avoir un accès physique au mobile. Une fois le smartphone déverrouillé, l’espion peut se connecter à internet pour télécharger et installer l’application d’espionnage. Dans le cas d’un téléphone protégé, l’espion doit contourner les dispositifs de sécurité afin de pouvoir installer le programme d’espionnage sur le mobile. A noter que le téléphone doit être connecté à internet afin de pouvoir envoyer les données collectées au serveur défini par l’espion.

Comment fonctionne un Logiciel espion pour telephone ?

Après l’installation du logiciel d’espionnage sur le téléphone, il commence à rassembler toutes les données visées par l’espion. Le programme crée un fichier dans lequel il enregistre toutes les opérations effectuées par l’utilisateur du téléphone. Selon le paramétrage initial, le programme envoie les données collectées à un serveur web accessible par l’espion. La plupart des Logiciel espion telephone permettent de conserver l’historique des appels entrants et sortants avec toutes les informations relatives comme les numéros composés, la date, l’heure et la durée des appels. Le logiciel permet également d’enregistrer et d’Espionner SMS envoyés et reçus ainsi que les emails. Certains programmes ont accès aux dossiers contenant les photos et les vidéos stockées sur le téléphone. Le logiciel d’espionnage fonctionne de manière continue et envoie régulièrement toutes les données collectées au serveur spécifié par l’espion.

Espionner des téléphones à distance, est-ce légal ?

L’espionnage des téléphones est très encadré dans la plupart des pays. Il n’est autorisé que sur décision judiciaire. Dans la majorité des cas, cette décision d’espionnage est prise dans le cadre d’affaires qui touchent à la sécurité nationale. D’ailleurs, la plupart des éditeurs de logiciels d’espionnage téléphonique précisent que l’espion doit être le propriétaire du téléphone surveillé. De plus, ils mettent en garde contre toute utilisation à des fins illégales. Une personne victime d’un espionnage non autorisé par les instances judiciaires peut porter plainte contre la personne qui l’a espionné. Par ailleurs, certaines entreprises présentent leurs logiciels d’espionnage comme moyens de contrôle et de surveillance des employés. A ce propos, il est important de noter qu’un employeur ne peut utiliser des outils d’espionnage sur des dispositifs appartenant à son entreprise que s’il a obtenu un accord préalable de son employé.Ainsi, s’il désire installer un logiciel d’espionnage sur un téléphone appartenant à l’entreprise, il doit d’abord informer l’employé (utilisateur) et lui demander de lire et de signer une politique d’utilisation des outils informatiques indiquant la présence d’un dispositif d’espionnage sur le téléphone utilisé.

Conclusion

Espionner SMS par un Logiciel espion telephone est devenu très simple de nos jours. Cette opération nécessite l’installation du logiciel d’espionnage sur le téléphone de la personne à surveiller. Toutefois, il est important de noter que l’espionnage téléphonique est interdit par la loi et représente une atteinte à la vie privée. Par contre, un employeur peut surveiller les téléphones utilisés par ses employés à condition d’obtenir un accord écrit de leur part.

Compte démo d’options binaires : pourquoi c’est intéressant ?

Le trading des options binaires offre certainement un grand potentiel de gain mais comporte également des risques de perte. Pour cette raison, il est plus pratique de commencer le trading avec des comptes démo sans dépôt préalable. D’ailleurs, plusieurs plateformes de trading d’options binaires proposent l’ouverture des comptes de démonstration aux traders débutants afin de leur faciliter l’initiation à cette activité. Zoom sur cet outil indispensable pour apprendre à trader des options binaires.

Qu’est-ce qu’un compte démo d’options binaires ?

Un compte démo est une option très intéressante pour un trader débutant qui lui permet de commencer à trader sans la prise de risques. En effet, il s’agit d’un compte de trading fictif qui n’est pas alimenté en argent réel, et qui permet au trader débutant de s’initier à ce type de produits financiers sans risquer de perdre son argent. L’objectif majeur d’un compte démo est d’offrir au trader la possibilité de maitriser les différents outils et méthodes d’investissement en matière d’options binaires. D’une manière générale, le principe de fonctionnement d’un compte démo est le même qu’un compte réel. La seule différence entre les deux réside dans le fait que le trading avec un compte démo se fait avec de l’argent virtuel. Le plus important c’est que le compte démo permet au trader de se familiariser avec les principes de base et les mécanismes du trading d’une manière pratique tout en lui offrant des outils d’analyse similaires à ceux existant sur les comptes réels.

Comment fonctionne un compte démo sans dépôt ?

Tout trader débutant peut ouvrir un compte démo d’options binaires sans dépôt d’argent chez e plateforme de son choix. Le trader n’est donc pas obligé de mettre de l’argent dans son compte et peut même bénéficier d’un bonus sous forme d’argent virtuel ou fictif pour apprendre à trader. Ainsi, le trader débutant peut donc commencer à spéculer sur l’évolution des cours des actifs, et trader les options binaires sans aucun risque de perte. Lorsque le trader commence à maitriser les mécanismes du trading des options binaires, il peut donc créer un compte réel pour commencer à trader et espérer gagner de l’argent. Pour ce faire, il doit déposer les sommes d’argent nécessaires dans son compte réel via les moyens de financement autorisés par la plateforme de trading.

Commencer à trader sans compte démo, est-ce pratique ?

En effet, le rôle essentiel d’un compte de démonstration c’est de familiariser le trader avec les principes de fonctionnement du trading des options binaires. Cela dit, un trader qui a suivi une formation complète sur ce genre de trading, peut se lancer à spéculer sur les différentes plateformes dédiées sans être obligé d’ouvrir un compte démo. Il sait bien comment sélectionner un actif et quand est ce qu’il doit spéculer sur la hausse « option Call » ou bien sur la baisse « option Put ». Il sait également sélectionner la durée de la spéculation afin de mieux rentabiliser son trading. Pourtant, il est vivement recommandé de s’entrainer d’abord avec un compte de démonstration afin de mieux maitriser la terminologie et les méthodes utilisées dans ce domaine. De plus, un compte démo est un moyen qui permet d’affiner la stratégie de trading sans risque de perte, toutefois, il est essentiel de raccourcir au maximum la période de démonstration pour se lancer dans le réel. Finalement, c’est dans le réel qu’on apprend le plus rapidement même si on risque de commettre des erreurs !

Conclusion

Pour un trader débutant, ouvrir un option binaire compte demo est une solution intéressante pour apprendre les stratégies de spéculations sur les marchés financiers. Plusieurs plateformes de trading proposent cette option aux utilisateurs, et leur permet donc de réaliser des transactions virtuelles sans aucune prise de risque. Par ailleurs, il est essentiel de bien choisir sa plateforme et de privilégier celle qui offrent les meilleures conditions notamment en terme de rapidité de retrait des fonds, et de flexibilité dans les transactions.

Acheter des fans facebook – Bonne idée ou pas

Savez-vous qu’il existe des vendeurs de fans ?

Il est possible d’acheter des fans pour sa page facebook comme on achete de l’essence pour son véhicule.

Des sites comme digitalikes.com (page pour acheter des fans ici, ou encore pour acheter des followers twitter ici) proposent des « packs », ou vous payez une somme définie pour un nombre de fans facebook prévu.

Support en ligne 7 jours sur 7, vidéo marketing, qu’en est t’il de ce type de services ?

Des fans réels ?

Les fans obtenus semblent en effet réels, nous avons vérifié, les comptes semblent bien pour la grande majorité être actifs, avoir des publications cohérentes et de l’activité sur leur fil d’actualité.

Il est possible que tout ceci soit généré par la même personne, mais peu probable, car les comptes semblent réellement différents et crédibles.

De quelle origine sont les fans achetés?

Après une commande test, voici ce que nous avons trouvé :

La majorité des fans viennent d’égypte et de pays arabes.

Nous avons demandé a Digitalikes pourquoi les fans livrés viennent de l’Egypte, voici leur réponse:

Nous utilisons les pays qui reviennent le moins cher possible en terme d’espace publicitaire et de traffic web, ceci afin de proposer les prix les plus bas du marché pour nos clients.

Notre service n’est pas utilisé pour obtenir des clients potentiels, mais pour ‘booster’ une page facebook, pour améliorer son image de marque et augmenter la confiance des visiteurs.

99% des utilisateurs n’ont pas la capacité de voir d’ou viennent les fans d’une page fb.

Le message est donc de dire, on livre les fans de pays du tiers monde pour pouvoir les proposer au prix le plus bas possible, et de toute facon notre service n’est pas fait pour obtenir des clients.

Acheter des clients pour votre business? Passez plutôt par la pub

Ce n’est pas trés étonnant, les 1000 fans achetés ne seront pas des clients potentiels, ou même vaguement intéressés par la page en question.

Cependant a ce prix, on ne s’attendait pas vraiment a obtenir 1000 clients :

Alors est-ce une bonne idée ou pas ?

La réponse n’est pas oui ou non, mais plutôt : Ca dépend pour quoi faire

  • Vous voulez augmenter votre portée sur facebook, et obtenir plus d’engagement pour ramener des clients, et éspérez trouver des clients en payant

Si ceci décrit votre intention, alors passez directement par la publicité sur facebook. Ca vous coutera 100 fois plus cher pour chaque fan obtenu, mais vous obtiendrez des fans intéressés par votre activité ou votre thématique.

C’est de la publicité, donc il est difficile de vous dire combien cet achat vous coutera, cela dépend entièrement du domaine et du ciblage de votre pub.

Obtenir des fans pour une page d’avocat a paris 16eme coutera beaucoup plus cher que des fans pour une page facebook humoristique ou de contenu viral.

  • Vous voulez beaucoup de fans, rapidement, pour paraitre populaire, pour afficher sur votre boutique en ligne, ou pour le référencement

Si ceci décrit vos intentions, alors oui acheter des fans via digitalikes ou un fournisseur de likes va vous intéresser.

Vous pourrez acquérir 1000 fans pour 100 fois moins cher qu’en faisant de la pub, et 10,000 fans pour pas grand chose.

En effet afficher une page avec beaucoup de fans sur une boutique en ligne peut augmenter la confiance des visiteurs, ou être un argument de vente sur un site internet pour le placement de publicité, articles sponsorisés, etc.

A vous de voir, et a bientôt sur ERMS 😉

 

 

Google et facebook tentent d’empécher les fausses actualités

Durant la dernière semaine, deux des plus grandes compagnies d’internet ont été sujets à des critiques sur la manière dont les fausses actualités ont pu influencer les résultats des élections présidentielles.

Les deux sociétés ont clairement annoncé qu’ils n’accepteront pas une telle désinformation et prendront des mesures à l’égard des sources de revenus des sites web relayant les fausses informations.

Google a entamé ces mesures de sanctions en déclarant qu’il va censurer les sites web relayant les fausses informations en utilisant la plateforme de publicité en ligne du géant américain.

Quelques heures plus tard, le réseau social Facebook a mis à jour les conditions d’utilisation qui précisent dorénavant qu’il n’affichera pas les publicités des sites web diffusant un contenu trompeur ou bien illégal, et qui inclut de fausses informations.

« Nous avons actualisé les termes d’utilisations afin de montrer clairement qu’elles s’appliquent aux fausses actualités », a déclaré un porte-parole de Facebook dans un communiqué.

« Notre équipe va continuer de surveiller de près tous les futurs éditeurs ainsi que les existants, afin de nous assurer de leur conformité avec les nouveaux termes d’utilisation »

Prises ensembles, ces décisions sont un message clair que les géants du high Tech ne pourraient plus ignorer l’indignation de plus en plus manifestée à l’égard de l’influence des fausses informations sur les résultats des élections américaines.

Facebook a été au centre du débat, accusé par certains commentateurs d’avoir influencé les électeurs en faveur d président élu Donald J. Trump à travers la diffusion rapide de fausses histoires via le réseau social. L’une de ces fausses histoires prétendait que le pape Francis avait approuvé Mr Trump.

Google n’a pas échappé non plus aux critiques évoquant que la compagnie a donné beaucoup d’importance aux fausses nouvelles. Samedi, le site « Mediaite » a rapporté que le premier résultat de recherche pour « décompte final des voix des élections 2016 » était un lien vers une histoire sur un site web nommé « 70News » indiquant que Mr Trump qui a remporté le Collège Electoral était en avance sur sa rivale démocrate Hillary Clinton dans le vote populaire.

Dans la soirée du Lundi, la fausse histoire est descendue à la 2ème position dans le classement des résultats de recherches pour ces termes. Google affirme que ses algorithmes utilisent des centaines de paramètres qui déterminent le classement des nouvelles histoires.

« L’objectif du moteur de recherche est d’apporter les résultats les plus pertinents pour les utilisateurs » a rapporté Andrea Faville, un porte-parole de Google. Ajoutant que « dans le cas de la fausse information relayée, nous ne l’avons pas fait correctement, mais nous travaillons en continu pour améliorer nos algorithmes.

La décision de Facebook de clarifier sa politique de publicité est remarquable, car Mark Zuckerberg le directeur général du réseau social s’est abstenu de répondre aux critiques accusant Facebook d’influencer le vote des américains. Dans un post sur sa page Facebook, il a affirmé que 99 % de ce que les utilisateurs voient sur Facebook est authentique, et que seulement une petite portion représente des fausses nouvelles ou bien des canulars.

« Après tout, cela rend extrêmement peu probable que les canulars aient changé le résultat des élections en faveur ou d’un autre candidat » a écrit Mr Zuckerberg.

Il reste à voir comment la nouvelle politique de Google sur les fausses actualités serait efficace dans la pratique. Cette nouvelle politique va s’appuyer sur une combinaison de contrôle humain et d’un autre automatisé visant à filtrer ce qui est faut. Bien que les sites satiriques ne sont pas concernés par cette politique, ce n’est pas toujours clair si certains d’entre eux ,qui diffusent souvent des histoires humoristiques, seront affecté par inadvertance par ce changement.